3M

La culture de l’innovation

3M est une société de classe mondiale qui ne cesse de se renouveler. En 1902, à Two Harbors, une ville du lac Supérieur dans le Minnesota, cinq hommes se sont associés pour exploiter une mine de dépôt minéral et récolter des abrasifs destinés aux meules.

Il s’est avéré que la mine recelait peu de valeur. C’est pourquoi la nouvellement fondée Minnesota Mining and Manufacturing Co. (3M) a décidé de s’implanter dans la ville voisine de Duluth pour se recentrer sur le papier de verre.

Comme beaucoup d’autres entrepreneurs au début des années 1900, les fondateurs de 3M ont d’abord créé une société avant d’étudier le marché. Même confrontés à un échec, ils ont persévéré et leurs investissements ont payé. 3M a rapidement attiré de nouveaux investisseurs, comme Lucius Ordway, qui a délocalisé la société à St. Paul en 1910. C’est à ce moment que les innovations techniques et marketing ont commencé à porter leurs fruits.

Le laboratoire de recherche de 3M a été créé en 1937 et a récemment célébré son soixante-quinzième anniversaire à St. Paul. Nous avons interrogé le Dr Larry Wendling, vice-président du Laboratoire de Recherche Mondial, qui a rejoint 3M pour sa réputation sur le plan scientifique et technologique. Il souligne les points suivants : « Les principes de 3M n’ont jamais changé — c’est un business, pas une université. Les solutions que nous proposons sont fondamentalement rattachées à la réalité. » Et il qualifie les chercheurs de « scientifiques en bleu de travail ».

« 3M est une société fondamentalement tournée vers la science. Nous produisons des milliers de produits innovants et sommes leader dans de nombreux domaines, de la santé à la sécurité routière, en passant par les fournitures de bureau, les abrasifs et les adhésifs. Nos succès résident dans notre capacité à appliquer nos technologies, souvent au diapason avec la multitude de besoins réels de nos clients. Tout ceci n’est possible que grâce au personnel de 3M et à son engagement particulier de rendre la vie plus facile.

« Au fil des ans, nos innovations ont amélioré le quotidien de centaines de millions de personnes à travers le monde. Grâce à nous, il est plus facile de conduire la nuit, les bâtiments sont plus sûrs, les composants électroniques sont plus légers, moins gourmands en énergie et plus respectueux de l’environnement. Nous avons même contribué à envoyer un homme sur la lune. Chaque jour chez 3M, les idées s’enchaînent, tournées vers le progrès puis propulsées à travers le monde.

« La Technologie et la R&D sont au cœur de notre entreprise. Le modèle industriel de 3M est l’innovation ; ce qui crée la valeur de l’entreprise. »

Comme le dit le Dr Wendling, « notre culture nous aide à nous différencier, surtout le respect mutuel entre nos scientifiques, nos laboratoires et le reste de l’entreprise. Nous travaillons en réseau et avons mis en place une communauté professionnelle en 1951 pour relier tous les laboratoires. Il y a plus de 800 événements par mois qui rassemblent tous les groupes. Nous couvrons tous les domaines de la science, y compris la nanotechnologie et la biotechnologie. Nos chercheurs délivrent leur expertise aux nouveaux venus qui, eux, apportent leur contribution individuelle, font progresser la technologie et passent le relais à la nouvelle génération.

« Tout est une question d’équilibre. Nous avons construit un écosystème d’innovations qui relie les scientifiques à la production, au service client, à la chaîne d’approvisionnement et à tous les autres secteurs de la société. Nous sommes en avance de plusieurs années sur notre plan de développement et notre prospérité repose sur notre gamme de produits. Nous sommes constamment à l’affût de grandes découvertes et cherchons à consolider nos idées et produits afin de les rendre plus forts, plus durables. »

La politique de « bootlegging », qui désigne la mise en place de recherches officieuses pour le bien de la société, est un aspect clé de la culture de 3M. Elle permet aux employés de consacrer 15 % de leur temps au développement de nouvelles « idées créatrices». Ils peuvent ainsi explorer diverses possibilités de produits ou services innovants qui pourraient bénéficier à l’entreprise. Cette politique est au cœur de l’innovation 3M, soutenue par le programme Genesis Grant qui vise à promouvoir les idées innovantes. Si une idée considérée viable ressort du « bootlegging », l’étape suivante consiste à la financer via le programme Genesis Grant. Cette politique a engendré de nombreuses réussites, dont la plus célèbre est sans doute le Post-it. Mais on peut également citer les pansements transparents, les films optiques qui réfléchissent la lumière, le ruban qui colle aux coins des murs. Tous ces produits sont sur le marché. Et le Dr Wendling consacre toujours 15 % de son temps au « bootlegging ».

L’investissement de 3M dans la R&D est impressionnant. « Nous avons un système de mesure pour évaluer le développement de nouveaux produits », nous dit le Dr Wendling. « Lancé en 1988, il mesure les revenus générés par les nouveaux produits comparés au revenu global. Nous l’appelons “l’index de vitalité” des nouveaux produits. Il représente 35 à 40 % des revenus. Le cycle court (par ex. : composants électroniques) est plus soutenu, alors que le cycle long (par ex. : santé) est plus faible, mais les moyennes sont parfaites. »

Le Dr Wendling nous a aussi raconté quelques histoires illustrant toutes les opportunités de développement... Récemment, 3M s’est penchée sur le problème des câbles d’alimentation de plafonds détendus. Si les câbles sont plus tendus, ils sont plus efficaces et moins dangereux. C’est comme ça que 3M a développé un câble avec un matériau unique en son centre. Le noyau est composé de fils d’aluminium ultra-purs, renforcés de fibres d’alumine. Les fils extérieurs qui véhiculent le courant sont en alliage d’aluminium et de zirconium renforcé. Résultat : les fils ont la même capacité que les conducteurs en acier de même taille, mais ils sont beaucoup plus légers et se détendent moins. Ils conservent leurs performances après des années d’utilisation, résistent à des hautes températures et aux mauvaises conditions climatiques36. Le câble ACCR a résolu de nombreux problèmes à travers le monde, et a notamment été utilisé dans le cadre de longues traversées de cours d’eau, d’installations à très haute tension ou encore d’énergies renouvelables.

« Nous fabriquons aussi des sphères en verre utilisées dans des produits comme les peintures réfléchissantes, les marquages routiers, etc. Et il arrive parfois, au cours de la production, que nous produisions une sphère creuse. Nous avons tenté de trouver une utilité à ces petites billes creuses. Et il s’avère qu’elles peuvent servir à l’isolation des oléoducs sous-marins. Un autre exemple : nous fabriquons des films pour les écrans LCD alors que nous n’avions jamais pensé qu’ils pourraient être utilisés de cette façon. C’est gratifiant de voir le résultat de notre recherche et de nos technologies appliquées à des problèmes concrets. Nos scientifiques et ingénieurs sont motivés par l’application de leurs progrès aux problèmes quotidiens. Et pour que cela se réalise, il faut identifier les problèmes à résoudre. C’est à ce moment précis que la notion de curiosité intervient. »

Pour le Dr Wendling, le plus gros défi (mais aussi la plus grosse opportunité) de 3M consiste à trouver l’équilibre entre une innovation de pointe et une innovation pérenne, le tout en s’appuyant sur un système de valeurs constamment réinventé.

L’équipe de 3M peut le faire, car ses employés sont poussés par une soif d’innovation et une culture d’entreprise qui encouragent les défis.

We’ve identified five hallmarks of beautiful business and explored stories from an array of companies from all over the world. Today, we continue to talk to businesses with an alternative approach, which you can read more about here.