Dr. Irena Eris

Beauté naturelle

Pologne, 1983 : le Dr Irena Eris décide de fonder son entreprise et se joint à son mari, Henryk Orfinger, pour entamer sa route vers le succès qu’elle connaît aujourd’hui ; un succès basé sur des « valeurs fondamentales » et une croyance inébranlable en la qualité de ses produits.

« Quand je fais le bilan après 30 ans d’activité, je réalise que nous ne connaissions vraiment pas grand-chose à ce métier lorsque l’on s’est lancés dans cette aventure. C’est notre intuition qui nous a guidés et nous avons réussi. Ce n’est que plus tard que nous avons inscrit noir sur blanc notre mission et notre vision des choses, arborant nos valeurs et illustrant notre conception du management.

« En 1983, en Pologne, l’État ne vous donnait pas un sou pour vous aider à créer votre entreprise. En plus, tout ce qui n’appartenait pas à l’État était généralement mal vu ou prohibé ; seules les petites unités ou les ateliers d’artisans étaient autorisés, ou plutôt tolérés. Il ne faisait pas bon parler “business”, si vous voyez ce que je veux dire. Or, nous voulions concevoir avec passion un projet qui nous donnerait pleine satisfaction. C’est dans cet état d’esprit que nous avons créé notre entreprise, pas à pas, selon ce qui nous semblait juste et bien. »

À l’origine, il n’y avait qu’un seul employé et un seul produit. Aujourd’hui, ils sont 800 à travailler et à concevoir 20 millions de produits chaque année, les produits phares étant les cosmétiques. Après toutes ces années, les valeurs de l’entreprise sont toujours aussi ancrées dans ses fondations : qualité, fiabilité, honnêteté, innovation, progrès et enfin respect de soi et des autres.

Dr Irena Eris

En 1989, l’environnement économique s’est modifié. La Pologne s’est tournée vers une économie de marché pour donner aux entreprises l’opportunité de créer « leurs marques ». Alors que les attitudes et la perception changeaient envers l’entreprise en général, le Dr Irena Eris devint une icône dans le milieu des affaires, incarnant la réussite. Voici ce qu’elle nous confie : « On admettait enfin qu’un entrepreneur puisse travailler dur et payer des impôts, prenant des risques pour son entreprise et avec des emplois à la clé. Et cette révolution a permis aux gens d’ouvrir les yeux et de comprendre que nos affaires devaient être encouragées, voire financées, parce que nous participions à la croissance de l’économie. »

C’est à ce moment-là que Mme Eris et son mari passent à la vitesse supérieure : ils achètent un terrain près de Varsovie pour y construire leur propre usine. Ils investissent dans des machines automatisées de dernière génération et embauchent pour répondre à la demande suscitée par leurs produits.

Les produits occidentaux pouvaient désormais se vendre sur le marché polonais. Cette concurrence nouvelle n’a fait qu’encourager davantage le Dr Irena Eris à mettre l’accent sur la qualité, plutôt qu’ à réduire ses coûts. « Nous étions obstinés, tout devait être parfait, de la meilleure qualité possible et c’est ainsi qu’est née notre marque. »

Le Dr Irena Eris a vu les choses en grand. L’innovation a toujours été au cœur de sa stratégie, car elle voulait créer quelque chose de nouveau, adoptant une approche holistique de la beauté.

Dr Irena Eris

« Bien sûr nous voulons créer des produits de beauté d’une qualité exceptionnelle, mais notre approche va plus loin. Nous voulons tout donner à nos clients, pour qu’ils puissent prendre soin d’eux, physiquement et mentalement, qu’ils se sentent beaux, bien dans leur corps et bien dans leur tête. Pour eux également, c’est un objectif. » Les 22 instituts de beauté rassemblent des spécialistes et des dermatologues qualifiés qui n’utilisent que les produits Dr Irena Eris. Les traitements sont adaptés à chacun, selon les besoins, les problèmes spécifiques et les préférences. En 1997, le couple ouvre un hôtel-spa à Krynica Zdrój. « Cet hôtel était expérimental. Aujourd’hui, nous en possédons deux et un troisième est en construction à Polanica Zdrój. Chaque hôtel possède son institut de beauté “Dr Irena Eris Skin Care Institute” et son propre centre-spa avec piscine, sauna et jacuzzi. Ces hôtels sont aussi des lieux privilégiés équipés pour la marche, le vélo, le tennis, l’équitation et les sports d’hiver. Chaque client peut y trouver son bonheur. »

Quand le couple a décidé d’ouvrir un deuxième établissement, l’Hôtel SPA Dr Irena Erisà Wzgórza Dylewskie, de nombreux spécialistes du secteur hôtelier ont joué les Cassandre. Aussi pour ce projet, Irena Eris s’était fait épauler par une société de conseil internationale. « Nous leur avions demandé de faire des recherches, c’était assez fastidieux et coûteux, et ils nous avaient conseillé de ne pas aller plus loin dans nos démarches. Mais nous y croyions, et nous avons tenté le coup. Il faut croire que nous avons eu raison ! Peu de temps après, nous avons été invités à célébrer l’anniversaire de cette société d’études et son PDG a évoqué notre projet dans son discours en disant : “Nous nous sommes trompés.” J’ai trouvé ça extraordinaire car rien ne l’y obligeait. Il avait fait ce qu’il pensait être juste. J’étais très touchée, parce que les gens qui osent reconnaître leurs erreurs sont rares. L’honnêteté est une vertu dans les affaires, être honnête c’est être responsable, et vous devez prendre des responsabilités. Toute action part d’une belle intention, mais quand quelque chose ne va pas, je le dis. »

Dr Irena Eris

Le couple a également lancé son propre Centre de recherche scientifique. Les laboratoires cosmétologiques Dr Irena Eris sont l’unique fabricant de cosmétiques en Pologne et l’un des rares en Europe et dans le monde qui mène des recherches poussées in vitro, ex vivo et in vivo dans son propre centre de recherche. Leurs scientifiques étudient la physiologie de la peau, grâce à des cultures in vitro, pour observer comment certaines substances réagissent, évaluer le meilleur dosage, les meilleures formules. « Sans ces tests scientifiques, comment savoir si nos produits sont nocifs ou inoffensifs ? Nous menons ces recherches car nous voulons être certains que ces merveilleux produits répondront exactement à ce que l’on attend d’eux. »

Les résultats des recherches sont présentés lors de conférences internationales et publiés dans les plus grands périodiques tels que la ISI Master Journal List, une liste des revues scientifiques établie et mise à jour par l’Institute for Scientific Information. « Au début, les gens étaient surpris de nous voir assister à ces congrès puisque la Pologne gardait encore son image de satellite russe. Une fois nos exposés terminés, nos scientifiques étaient entourés par des groupes de personnes toutes plus intéressées les unes que les autres, souhaitant même collaborer avec nous. Depuis nous travaillons avec de nombreux instituts, en Pologne, comme ailleurs. Actuellement, nous menons un projet sur des emballages biodégradables.

Dr Irena Eris

« Ces partenariats nous rendent plus forts, et même si cela ne se voit sans doute pas, nous savons que nous devenons plus compétitifs encore, et plus crédibles aussi en faisant valoir notre mission d’entreprise. Lorsque nous avançons quelque chose, il nous faut des preuves tangibles. Il faut que nous soyons sûrs de ce qui est produit par notre entreprise, de A à Z. Lorsque je valide le produit, j’en prends la responsabilité ; enfin, je dis “je”, mais c’est en réalité la responsabilité de tous mes employés.

« Mon “business” est une activité créatrice. J’aimerais que chaque client ait la possibilité de choisir parmi nos produits celui qui conviendra parfaitement à sa peau, or chaque peau est différente. Je respecte mes clients, j’ai toujours cherché à savoir ce qu’ils recherchaient, et j’ai toujours été honnête envers eux. Vous savez, ce qui m’importe le plus, ce sont eux !

« Il est indispensable qu’une entreprise crée un environnement dénué de toute pensée négative. Nous avons besoin de travailler dans une ambiance où l’on sente que tout est vrai, que tout est naturel. À la moindre contre-performance, à la moindre erreur de communication pour un produit ou pour l’entreprise elle-même, tôt ou tard, nos clients et notre personnel le sauront. Alors, je pense que fonder une société dans un état d’esprit optimiste et positif, en voulant faire du bien autour de soi, est primordial. Je souhaiterais que tous viennent travailler le sourire aux lèvres et qu’à la fin de la journée, ils ramènent toutes ces bonnes ondes à la maison.

« Pour en revenir à notre méthode de travail, innovation, responsabilité, et respect des gens et de l’environnement sont des valeurs qui nous tiennent particulièrement à cœur. Et bien sûr, nous escomptons de bons résultats financiers parce que nous voulons être maîtres de nos actions, à chaque instant. C’est important dans la mesure où nous pouvons décider d’accélérer sur un projet, comme nous pouvons le remettre à plus tard. Ce qui n’est pas toujours possible pour des sociétés cotées qui ont investi chez nous, ou pour d’autres plus fragiles financièrement. Nous avons toujours un œil sur nos chiffres, et même s’ils ne sont pas toujours aussi bons que nous le souhaiterions, nous relativisons en nous disant que nous construisons l’avenir et que nous y croyons.

« L’an dernier, nous avons reçu une lettre du Comité Colbert, une organisation française fondée en 1954. C’est une association rassemblant le gratin des marques de luxe, principalement des marques françaises. Parmi ces grands noms, on retrouve Guerlain, Chanel, Louis Vuitton, l’Hôtel Ritz, Hermès, Cartier, le Louvre, la Sorbonne et Veuve Cliquot. Il nous a fallu six mois de démarches en tout genre pour enfin être acceptés, après une ultime réunion du conseil d’administration. En juin, nous étions membres ! Vous imaginez l’immense honneur et le prestige que cela nous confère. Le Comité Colbert se soucie d’éthique, de déontologie et juge en quelque sorte la manière dont vous travaillez, ce que vous produisez, analyse votre potentiel de croissance et vos chances de devenir une entreprise internationale. »

Voici un dernier mot du Dr Irena Eris s’exprimant au sujet des attraits et du charme du monde des affaires et de ce qui la pousse à persévérer dans sa propre entreprise :

« Mon entreprise, c’est ma joie. Mais c’est aussi la joie des autres. Il y a une théorie sur le “capital humain” ; l’homme est véritablement la clé du succès, le tremplin qui vous fera décoller pour décrocher la lune. Notre univers ne gravite pas qu’autour des chiffres ; ses plus grands satellites et ses plus beaux atours sont assurément l’intuition, l’imagination, le respect, et l’honnêteté. Vous savez désormais ce qui est essentiel à nos yeux, ce qui nous rend heureux, et ce qui nous donne l’envie d’aller toujours plus loin. »

We’ve identified five hallmarks of beautiful business and explored stories from an array of companies from all over the world. Today, we continue to talk to businesses with an alternative approach, which you can read more about here.